12/2006

Église complice ?

Le froid, le vent ou les insultes d’un passant n’ont pas calmé les ardeurs des neuf sentinelles de l’Alliance Anticorrida présentes pour dénoncer la complicité de certains hommes d’Église avec le milieu taurin, ce 10 décembre à Nîmes. L’abbé Teissier avait organisé, au club taurin Pablo Romero, un colloque sur la tauromachie dans le cadre des événements proposés par l’association Arts-Culture-Foi !

Alliance anti-corrida

Bâillonnés, pour rappeler que nous sommes privés de tout moyen d’expression, nous étions munis de panneaux « Non à l’église complice », « Tu ne tueras point », « Non au curé torero » , « Oui au respect de la vie ». Saisi en 2003, pour demander que l’abbé aficionado cesse de s’afficher dans les arènes en tant que spectateur, mais aussi en tant qu’acteur, Mgr Wattebled nous avait répondu : « La chapelle des arènes ne dépend pas de l’évêché et j’ignore comment son aumônier est désigné. Je n’y suis donc pour rien ! » Mais ni courriers, ni campagne n’ont reçu de réponse…
C’est oublier un peu vite que rien, dans les textes sacrés, ne justifie la corrida. Quant au nouveau catéchisme de 1993, il dit clairement  « Il est contraire à la dignité humaine de faire souffrir inutilement les animaux et de gaspiller leurs vies. »

C’est oublier aussi l’intervention de deux évêques nîmois, Mgr Plantier en 1863 et Mgr Besson, qui déclara, en 1885 : « Nous blâmons sans détour les courses qui sont en usage dans quelques paroisses… Nous faisons aux journaux catholiques de notre diocèse la défense formelle de prêter aux combats de taureaux leur publicité et leurs réclames. S’ils doivent élever la voix, c’est pour les condamner hautement. »

Face à ce qu’un grand nombre de nos membres considèrent comme un dévoiement de la religion, n’aurons-nous pas d’autre choix que d’aller bientôt manifester devant les églises ?