07/2012

Les associations saisissent les ddpp !

Alliance anti-corrida

Le don de viande à la banque alimentaire du Vaucluse a éveillé l’émoi de nos membres qui n’ont pas manqué de nous interpeller. Cette viande issue des taureaux mis à mort les 14 et 15 juillet à Châteaurenard (Gard) suscite des questions au plan de l'éthique, mais aussi des risques concernant l’hygiène alimentaire. Car entre le moment où elle sera distribuée aux consommateurs et celui où les animaux auront été abattus, il se sera écoulé deux mois ! Or, selon le courrier du ministère de l'Agriculture, il s'agit bien là d'une « viande particulière »... Et n'oublions pas que suite au scandale de l’ESB, l’avis de l’ex-AFSSA, recommandait que « les viandes et les sous-produits des animaux de l’espèce bovine mis à mort pendant les corridas ne rentrent pas dans la chaîne alimentaire humaine ».

Et, dans un souci de la conscience de chacun, les bénéficiaires seront-ils dûment informés de la nature et de la provenance de cette viande spécifique ? L'Alliance Anti-corrida et l'Œuvre d'assistance aux bêtes d'abattoirs, ont donc saisi les pouvoirs publics qui leur ont affirmé qu'ils allaient procéder à des contrôles auprès de la banque alimentaire et des diverses associations caritatives... Sans grand effet !