gouvernement 2022 : corrida et animaux

24/05/2022

Alliance anti-corrida Christophe Béchu, ex-sénateur LR, est ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Il a souvent voté contre des lois qui auraient amélioré la condition animale, notamment lors d'expérimentations scientifiques. Il a aussi voté contre l'interdiction des néonicotinoïdes en 2016. Ouest France 18 mai 2016



Alliance anti-corrida Geneviève Darrieussecq, ex-maire de Mont-de-Marsan et ex-présidente de l'Union des villes taurines de France, est ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées. Trois jours après la polémique causée par ses pairs, elle préside une corrida à Dax, le 17 août ! En octobre 2016, elle avait pris la tête d'une manifestation visant à défendre gavage, corrida et chasse traditionnelle ! Alliance Anti-corrida



Alliance anti-corrida Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, ancien président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale, a fait le choix d’un combat politique contre « les végans et les antispécistes, ceux qui comparent les élevages de poulets à des camps de concentration SS. Ce sont des fous dangereux. » Il a voté contre l'interdiction du glyphosate en 2018. Challenges 10 octobre 2020



Alliance anti-corrida Bruno Le Maire, l'ancien ministre de l'Agriculture sous le Gouvernement de François Fillon, a été nommé ministre de l'Économie. Il affirme, dans une vidéo : « Je ne suis pas pour l'abolition de la corrida. Mais, dans les villes comme Arles, Nîmes, Bayonne, ou Dax, je pense qu'elle y a sa place. Il faut laisser vivre les choses comme elles sont. » Heureusemement que depuis l'âge de pierre, certains se sont opposés à la torture, à l'esclavage, à l'excision, etc. Voir la vidéo



Alliance anti-corrida Emmanuel Macron, président de la République, alors candidat, déclarait à La Dépêche du Midi, en avril 2017 : « La corrida fait partie intégrante de la culture, de l'économie et du tourisme de la région. Je suis opposé à l'interdiction dans les territoires de tradition taurine ». En 2016, son équipe nous écrivait : « Votre cause est aussi la nôtre » ! Le 31 mars, devant la FNSEA, il déclare: « L’éleveur pleure quand un animal meurt, ce n’est pas les gens qui sont dans des associations, ou dans des bureaux ». Source BFMTV



Alliance anti-corrida Patricia Mirallès, ex-députée de l'Hérault, bien qu'épinglér pour ses notes de frais, est élue secrétaire d'État auprès du ministre des Armées, chargée des Anciens combattants et de la Mémoire. Elle s'oppose, en 2019, à la proposition de loi d’interdiction de l’accès des mineurs aux corridas et des « écoles » tauromachiques et a fait partie du groupe d'études « Chasse, pêche et territoires ». L214



Alliance anti-corrida Éric Dupond-Moretti est devenu ministre de la Justice et garde des Sceaux, le 06 juillet 2020. L'avocat, fan de chasse au faucon, a été aperçu à plusieurs reprises dans les arènes. Il explique, en septembre 2017, dans Midi Libre : « Je ne défendrai pas la corrida car elle n’a pas à être défendue ! Elle est un droit. » Il ne s'arrête pas là, et réitère, à Nîmes en 2017 : « Mais qui sont ces ayatollahs de la pensée ? Je ne veux pas qu'on m'emmerde quand j'ai décidé d'y aller. » Alliance Anti-corrida



Alliance anti-corrida Olivier Véran, ministre délégué auprès de la Première ministre, chargé du Renouveau démocratique, porte-parole du Gouvernement, alors député, nous répond : « Aucune mesure d'interdiction de la corrida n'est à l'ordre du jour. Si la question venait dans le débat public, je me positionnerai contre une pratique peu conforme à l'idée que je me fais du droit des animaux. »  Alliance Anti-corrida