07/05/2019

Tel est pris qui croyait prendre  !

S'improvisant ministre du Budget, Simon Casas, délégataire des arènes de Nîmes pour la tauromachie refuse d'acquitter le taux réglementaire de 20 % imposé aux corridas. Il fait bénéficier ces spectacles de désolation du taux réduit à 5,5 % depuis 2011.

Le ministère de la Culture l'avait également confirmé, le 22 décembre 2015, à Françoise Dumas, députée du Gard, affirmant que la corrida n'est pas considérée comme une « manifestation culturelle ».

Or, il n'est pas question d'appliquer aux corridas ce taux réduit de TVA. C'est ce que nous ont déclaré tous les ministres du Budget depuis 1998. Des propos qui ont été depuis confirmés par les courriels du sous-directeur de la fiscalité au ministère en 2012, 2013, 2014 et 2016.


AllianceAnticorrida

Le scandale a néanmoins duré huit ans  !

Après deux décisions de justice, la société a été obligée de régler 700 000 € réclamés par le fisc, par décision du Conseil d’État. C'est le résultat de 21 ans de lutte de l'Alliance Anticorrida !