11/01/2016

Expo sanglante et pressions sur une enseignante !

Alliance anti-corrida

Du 6 au 17 janvier 2016, des classes entières, dont des maternelles, ont été conviées à l'exposition  « Tauromachies universelles », dont le seul objet est la promotion de la tauromachie avec des scènes d'une violence rare...

La bande-annonce du film donne à voir un torero et un taureau ensanglanté bardé de banderilles, une mise à mort en gros plan, un homme qui se fait soulever par un taureau la corne dans la bouche, un picador qui fouille la plaie, etc. À voir sur youtube.com.

Le commentateur n’est autre qu'André Viard, président de l'Observatoire national des cultures taurines, et l'un des promoteurs de la manifestation est la ville de Nîmes, qui se félicite en ces termes : « On a sondé un peu les établissements scolaires pour la diffusion du film et ils étaient enchantés. Une école entière viendra et d'autres classes seront aussi à Carré d'Art pour voir l'expo et le film ».

Une enseignante, qui a demandé si le contenu était adapté aux enfants, a été qualifiée « d'anti-taurine obtuse qui refuse de connaître l'Histoire » par M. Viard, qui a fait pression sur sa directrice, affirmant qu'il était interdit de diffuser les photos qu'elle avait prises et qu'elle en serait tenue pour responsable ! Or ces photos sont celles d'une exposition publique !

Le chef de cabinet du ministre de l'Éducation nationale avait affirmé à Claire Starozinski, au cours d'un entretien privé, le 12 février 2008 : « Il n'est pas dans le rôle de l'Éducation nationale d'assurer la promotion d'un spectacle dans les établissements scolaires et encore moins quand il s'agit de la corrida ».

L'Alliance Anticorrida a donc demandé au recteur de rappeler aux chefs d'établissement la directive du ministère, et de les enjoindre à décliner l'invitation à cette exposition. Le seul objet de cette manifestation est en effet de banaliser la souffrance humaine et animale aux yeux de jeunes enfants, pour pouvoir continuer à remplir les arènes...