08/2014


Alliance anti-corrida

Le 23 août 2002, l’Alliance Anticorrida assigne le Cercle taurin Carcassonnais devant le tribunal de grande instance de Carcassonne pour faire interdire les corridas devant y être données alors que la tradition est interrompue depuis bien longtemps. Déboutée en première instance, elle est déboutée le 25 juin 2003, par la Cour d'appel de Montpellier.

Pourtant aux termes du sondage commandé, le 17 septembre 2002, par l’Alliance Anticorrida à l’institut Ipsos, 67 % des Carcassonnais interrogés n’ont pas le sentiment que la corrida fasse partie de leur culture et 56 % sont contre le retour dans leur ville des corridas avec poses de banderilles et mises à mort à Carcassonne !


Alliance anti-corrida

Rien n'y a fait, hormis l'engagement de l'ex-maire à ne plus subventionner les corridas...