08/2014

bayonne et ses déficits

Alliance anti-corrida

Contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, les spectacles taurins sont déficitaires, sauf dans quelques grandes villes. Dans un village, une novillada revient à 12 000 euros environ. Entre le prix des entrées et la revente de la viande, le déficit se monte généralement à 5 000 euros, sans compter la musique, l’ambulance, le travail des employés municipaux et la publicité prise en charge par la mairie.

Bayonne n'échappe pas à la règle : la feria 2010 accuse un déficit de 92 000 euros, soit le double de 2009.
En 2011 le déficit est de 400 000 euros et en 2012, le nombre de corridas passe de sept à quatre. Malgré ce, en 2014, les arènes enregistrent seulement 8 000 entrées payantes pour deux corridas.

Pourtant Jean-René Etchegaray, maire élu en 2014, persiste à affirmer le contraire !