présidentielle 2017 et Primaires : prises de position

Pour le respect de la vie animale



poutou Philippe Poutou : « Se divertir en voyant souffrir et mourir des animaux - et parfois des êtres humains - relève d’un autre âge. En cohérence avec nos choix, nous sommes opposés à toute forme de violence et de cruauté envers des êtres sensibles. » Alliance Anti-corrida


jadot Yannick Jadot : « Je m’oppose aux corridas et au financement des élevages des taureaux par l'UE. L’âge pour assister aux corridas est important. Oui pour en refuser l’accès aux moins de 14 ans comme le demande l’Alliance Anticorrida ». Alliance Anti-corrida


Arthaud Nathalie Arthaud nous répond le 22/11/16 : « Il n’est pas légitime de se divertir d’un spectacle qui occasionne des sévices aux animaux. Les enfants ne devraient donc pas, a minima, pouvoir accéder aux arènes. » Alliance Anti-corrida


Dupont-Aignan Nicolas Dupont-Aignan nous écrit : « La corrida est un spectacle violent. Il n'est pas inutile de réfléchir au moyen de protéger nos enfants d'images pouvant choquer. Un référendum me paraît des plus sûrs. » Alliance Anti-corrida


rivasi Michèle Rivasi (primaire EELV) est : « pour la restriction de l’accès des jeunes aux corridas. À l’heure où les États membres cherchent à couper dans le budget, il n’est pas concevable de maintenir la torture animale grâce aux aides européennes ». Alliance Anti-corrida


Pour la corrida



Fillon François Fillon déclare le 02/11/16 : «  Il faut protéger toutes les chasses, comme d’autres traditions françaises que l’on veut nous enlever : le foie gras, l’élevage des bœufs, des chapons, les traditions taurines » chassons.com


Juppé Alain Juppé affiche clairement son intérêt. En 2013, il déclare, en direct des arènes de Dax  « J'aime la corrida, je n'en vois pas assez. » Il s'est même déplacé pour l'inauguration du musée des cultures taurines, à Nîmes. Sud-Ouest - Midi Libre


Valls Manuel Valls, le 11/09/2012, sur BFMTV : « la corrida est une culture qu'il faut préserver ». Et dans Midi Libre : « Plusieurs membres du gouvernement sont aficionados. On a une capacité à bloquer tout projet éventuel » !


Lemaire Bruno le Maire (primaire droite/centre) affirme : « Je ne suis pas pour l'abolition de la corrida. Dans les villes comme Arles, Nîmes, Bayonne, Dax, je pense qu'elle y a sa place. Il faut laisser vivre les choses comme elles sont. » Voir la vidéo