Vus dans les arènes !

Désigné 1er vice-président du parti des Républicains par François Fillon, le 29 novembre, Laurent Wauquiez, député de Haute-Loire et président de la région Auvergne Rhône-Alpes, a été « impressionné » et « n'a eu de cesse de féliciter les organisateurs » d'une corrida à Châteaurenard (Gard). Il était accompagné par Jean-François Copé. Source :  Bulletin municipal de Châteaurenard.

À Nîmes, pendant la feria des Vendanges de septembre 2016, Benoist Apparu, porte-parole d'Alain Juppé et maire de Châlons-en-Champagne a assisté aux corridas du samedi et du dimanche. Source : Midi Libre.

À Béziers, le 13 août 2015, ont assisté à la corrida : Philippe Saurel, maire de Montpellier, Louis Aliot, député européen et Dominique Reynié ex-candidat aux élections régionales de 2015 pour la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Source : Le Monde.

Alliance anti-corrida


Pour le respect de la vie


Alliance anti-corrida Laurence Abeille, députée du Val-de-Marne, a déposé une proposition de loi pour abolir la corrida et une proposition de loi visant à interdire l'accès aux corridas aux mineurs, en lien avec l'Alliance Anticorrida, le 1er avril 2015.  


Alliance anti-corrida Stéphane Saint-André, député du Pas-de-Calais, interpellé sur l'accès aux corridas aux mineurs, écrit avoir confié notre requête : « au groupe parlementaire PRG pour envisager le dépôt de questions ou d'amendements. »


Alliance anti-corrida François de Rugy, député de Loire-Atlantique, estime : « la dérogation dont bénéficie la corrida va à contre-courant des mesures mises en place en Europe du Sud », et s’oppose au « maintien des aides publiques accordées à la corrida ».  


Alliance anti-corrida Pierre Morange, député-maire de Chambourcy, sur la proposition de loi visant à interdire l'accès aux corridas aux mineurs, assure « Je saurai me souvenir de votre correspondance si ce texte devait être discuté à l'Assemblée nationale. »  


Alliance anti-corrida Geneviève Gaillard, députée des Deux-Sèvres, nous a déclaré : « Nombreux sont ceux qui s'interrogent sur l'utilisation des fonds publics attribués aux corridas. Il est urgent d'écouter cette majorité silencieuse. » 


Alliance anti-corrida Catherine Lemorton, députée de Haute-Garonne, nous écrit : « La corrida est un spectacle barbare qui ne peut exister sous prétexte de tradition. Nous devons oeuvrer pour faire disparaitre l'alinéa qui tolère cette barbarie au nom des traditions. » 


Alliance anti-corrida Christophe Cavard, député écologiste a cosigné la proposition de loi pour interdire l’accès aux corridas aux moins de quatorze ans, ainsi que l'appel des 90 pour une commission d'enquête dans les abattoirs.


Alliance anti-corrida Sylvie Goy-Chavent, maire de Cerdon et sénatrice UDI de l'Ain, demande une commission d'enquête parlementaire sur les méthodes d'abattage des animaux. Elle a évidemment cosigné l'appel des 90.


Alliance anti-corrida Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France «  La corrida est un spectacle violent. Il existe des indicatifs pour certains programmes, il n'est pas inutile de réfléchir au moyen de protéger nos enfants d'images pouvant choquer. Organiser un référendum me paraît des plus sûrs.»


Alliance anti-corrida Yves Jego, député UDI de Seine et-Marne, s'est engagé en cosignant l'appel des 90. En 2015, il dépose également une proposition de loi pour qu'un menu alternatif végétarien soit proposé dans les cantines.

Pour la corrida


Alliance anti-corrida Christian Estrosi, député-maire de Nice et président de la région PACA, a assisté à la corrida de Chateaurenard en 2015. Il justifie les traditions sanglantes estimant qu'il faut «  être proche de l'authenticité de ce qui a fait notre civilisation » ! La Provence.


Alliance anti-corrida Gilbert Collard, député du Gard, candidat en 2012, nous répondait : « la dégradation de ce spectacle me motive pour vous soutenir ». En septembre, il qualifie la corrida de « danse sublime » appelant au « respect des traditions »... Lire Midi Libre et Rue89.


Alliance anti-corrida François Fillon, député de Paris, est un amateur. Ayant passé une partie de son enfance au Pays Basque, il se rendait souvent dans les arènes de Bayonne. Sa dernière apparition remonte au 15 août 2005, en compagnie du maire, Jean Grenet.


Alliance anti-corrida Catherine Quéré, députée de Charente-Maritime, nous affirme : « Je ne voterai pas cette loi même si elle était débattue, car j’ai été convaincue par mes pairs que l’on ne peut pas empêcher une tradition. »


Alliance anti-corrida Françoise Dumas, députée du Gard, vice-présidente du groupe tauromachie à l'Assemblée nationale est régulièrement présente dans les arènes nîmoises en compagnie des présidents de Région.  Source Midi libre.


Alliance anti-corrida Damien Abad, député de l'Ain s'était vu offrir par Jean-François Copé un poste de secrétaire national de l'UMP. Né à Nîmes, il nous répond sèchement « Je suis POUR la corrida, merci de ne plus me contacter, je ne changerai point d'avis. »


Alliance anti-corrida Louis Aliot, eurodéputé FN, a déclaré, le 25 novembre 2015, à Midi Libre : « Je ne vais pas aux corridas, je ne vois pas pourquoi on les interdirait. En revanche, je suis contre le fait que des enfants en bas âge aillent voir ces spectacles.  »


Alliance anti-corrida Carole Delga, ex-ministre et présidente de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, a assisté aux corridas dans les arènes de Nîmes pour les ferias de mai et de septembre 2015 !


Alliance anti-corrida Franck Proust, adjoint au maire de Nîmes et eurodéputé, déclare à Midi Libre le 4 juin 2011 : « Parmi les dossiers à défendre, il y a les traditions taurines. La défense de la tauromachie sera un de mes combats devant la Communauté européenne. »


Alliance anti-corrida Gérard Onesta, eurodéputé, a intégré Marion Mazauric à sa liste « Nouveau monde » aux Régionales 2015. La dame, épouse d'un picador, aficionada militante, est alguazil1 dans les arènes !

(1) L’alguazil est chargé de veiller au respect du règlement par tous les acteurs de la corrida et de constater la mort des taureaux dans l’arène [NDLR].

Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Alliance anti-corrida

Henri Sabarot, patron des chasseurs girondins et président de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) figurait en position éligible, à la cinquième place, de la liste du président de Région Alain Rousset PS PRG, élu président de cette région en décembre 2015.


télécharger la liste des députés

L'abolition des corridas passera nécessairement par un débat parlementaire. Comme plus de 500 adhérents et sympathisants à l'Alliance Anticorrida, rencontrez votre député(e) et demandez-lui de :